C'est faux. 21% seulement des personnes sans domicile souffrent de troubles liés à l'alcool.

Source : INSERM, 2010

Bravo !

Si l'on compare avec les chiffres nationaux : ce sont 10 à 15% des personnes avec domicile qui souffrent de troubles liés à l'alcool...

Et 50% des personnes sans domicile déclarent ne jamais consommer d'alcool. 

Share the amazing things customers are saying about your business. Double click, or click Edit Text to make it yours.

Pour aller plus loin ...

On a cette image liée à l’alcool car les personnes alcoolisées sur la voie publique sont celles que l’on remarque le plus.

 

Quand c’est le cas, ce serait plutôt une conséquence de la rue : l’alcool est l’anxiolytique le moins cher et le plus accessible, il permet de se réchauffer, se déconnecter de la réalité, se désinhiber pour avoir le courage de faire la manche, etc.

C'est ici !